Projet pour une classe de 5è : Un ballon pour l’école

Le concept de l’UBPE

GIF - 80.1 ko
PNG - 39.9 ko
Planète Sciences

Depuis 1992, le CNES (Centre National d’Études Spatiales) et Planète Sciences organisent, durant l’année scolaire l’opération « Un ballon pour l’école ».

L’opération consiste à mettre à la leur disposition des ballons sondes pour permettre aux élèves de concevoir et réaliser des nacelles expérimentales qui seront embarquées sous ces ballons.

Les nacelles expérimentales, prétexte à l’initiation aux sciences et aux techniques, doivent être le fruit du travail des jeunes, encadrés par leurs enseignants. L’opération doit ensuite favoriser la réalisation de projets ayant un caractère scientifique marqué, avec un souci de qualité et de sécurité.

Les nacelles sont préparées au cours de l’année scolaire et les lâchers des ballons ont lieu avant la fin de l’année scolaire, effectués par des personnes habilitées. Planète Sciences, ses délégations territoriales et association relais se voient confier par le CNES l’encadrement des projets. Un bénévole (traditionnellement surnommé "suiveur") sera désigné pour chaque classe retenue et intervient au moins trois fois dans l’année.

Le suivi des projets et le matériel de lâcher (chaîne de vol et hélium) sont dans la plupart des cas financés par le CNES. Les établissements scolaires n’ont donc à leur charge que la construction de la nacelle expérimentale et une participation réduite.

L’opération UBPE en quelques chiffres
- 2,5 kg maximum pour la nacelle expérimentale
- 30 000 m, c’est l’altitude jusqu’à laquelle peut aller le ballon stratosphérique !

Intérêt pédagogique

L’opération favorise la réalisation de projets à caractère scientifique et technique et permet d’approfondir les thèmes suivants :

  • Connaissances de l’atmosphère et de la météorologie,
  • Appréhension du développement durable,
  • Notion physique de poussée d’Archimède,
  • Utilisation d’appareils de mesures mécaniques ou électriques.

Ce projet permet aussi de concevoir, fabriquer et faire décoller des expériences embarquées dans une nacelle, afin d’initier les jeunes :

  • aux sciences et aux techniques,
  • à la démarche expérimentale (de l’élaboration d’hypothèses jusqu’à l’interprétation des résultats de vol)
  • à la gestion de projet (partage des tâches, respect d’un planning, temps de retransmission pour la valorisation du projet).

Le choix des expériences et l’initiative des élèves dépendront de leur niveau. Les expériences peuvent être simples (ex : thermomètre minima/maxima, baromètre à mémoire...) ou complexes (ex : mesure de rayonnement ultra violet et envoi des données par radio...) Les limites sont souvent davantage dues à l’imagination des expérimentateurs qu’à leurs connaissances techniques !

Le projet de Mortain

Le projet commencera en décembre.